Recherche
Calendrier
  • Décembre 2017
    LunMarMerJeuVenSamDim
      
     1 2 3
    4 5 6 7 8 9 10
    11 12 13 14 15 16 17
    18 19 20 21 22 23 24
    25 26 27 28 29 30 31

  • Évènements à venir :
    • Des événements sont à venir, restez en ligne!

Attention danger !

04 mai 2017

Le débat du 3 mai aura définitivement fait tomber le masque de Marine Le Pen : autoritaire, agressive, injurieuse, menteuse, imprécise, cacophonique, insultante, brutale, insolente. Tous les traits de l’extrême-droite, elle qui, pour sa campagne électorale, avait fait des affiches sur la « France apaisée ». Elle a démontré aux Français éberlués, son intolérance, son incompétence, son ADN fascisante, sa xénophobie, son injure permanente et son système bien rodé de l’attaque systématique de son adversaire à défaut de présenter un programme réel et cohérent.

Du coup, elle a rendu ce débat décevant, cacophonique, cassant, anxiogène, irrespectueux face à l’adversaire. Elle a fait du « Trumpisme ». Elle a constamment titillé, interrompu, agressé verbalement Emmanuel MACRON, dans des termes souvent inacceptables pour un pays démocratique comme la France, au lieu de débattre sur le fond. Elle a démontré ses profondes faiblesses sur les questions économiques, monétaires (s’emmêlant les pédales sur l’euro, décidément là, ça ne s’arrange pas, ça empire, même !). Ce parti d’extrême droite n’a pratiquement pas de propositions, de programme, et quand il y en a, ils sont irréalisables, illégaux, immoraux ou mortifères pour l’avenir du pays et le niveau de vie des Français. Son logiciel est la contestation et la haine de l’autre. Elle a enfin démontré son manque de dignité pour assurer dignement, sereinement, la fonction présidentielle. Là encore, la différence avec Emmanuel MACRON fut flagrante. Madame LE PEN a donc échoué, profondément, sur ses tentatives, depuis quelques semaines, de dédiabolisation de son parti de tradition fasciste, en essayant de se montrer plus zen, plus douce, plus respectueuse des autres. Mais le masque est vite tombé. Elle a montré tout le contraire : agressive, coupant la parole sans cesse, ricanant ou se gaussant, faussement moqueuse, avec des « raisonnements » à l’emporte-pièce. Fouillant aussi maladroitement dans plusieurs dossiers, ce qui ne rassure pas vraiment si, par malheur pour nous, elle devait se retrouver en face de Trump ou de Poutine !

Les résultats des enquêtes effectuées après ce débat auprès d’un large échantillon représentatif sont sans appel : Emmanuel MACRON l’a écrasée sur le fond, sur tous les sujets. Et ce malgré la cacophonie sur la forme, engendrant un débat tendu et haché. E. MACRON a magistralement su tenir bon, la contrer point par point, dossier par dossier.

C’est pourquoi je prends le pari devant vous qu’Emmanuel MACRON gagnera, haut la main, dimanche 7 mai, à condition d’aller massivement voter pour lui, bien sûr, et de ne pas croire que « tout est fait » ! Lui seul a la stature, la carrure d’un chef d’Etat, les compétences et le sang-froid que la conjoncture mondiale un peu compliquée (euphémisme) exige pour notre salut…. Posé, placide, serein, compétent et déterminé. Vraiment. En plus, Emmanuel MACRON défend nos valeurs démocratiques d’ouverture, d’optimisme, lorsque Marine LE PEN reste enfermée dans la démagogie, l’attaque permanente contre son adversaire, et souvent l’insulte, décrivant une France où tout irait mal de par la faute des autres, de Bruxelles, de l’étranger, de l’euro. Marine LE PEN n’en a pas fini avec les réflexes nationalistes, racistes, xénophobes, antisémites ou homophobes du FN. Elle est bien « la fille  de son père », quoiqu’elle en dise. On ne peut rien gommer d’une telle filiation, qu’elle n’assume pas !

Dimanche 7 mai, votez pour la France. Pas celle de la dynastie Le PEN ! La France ne peut sombrer dans l’extrême-droite, le racisme, l’antisémitisme, l’ultra-nationalisme. Souvenons-nous de leurs dérapages et propos odieux depuis 40 ans, et encore dans cette campagne, lorsque la candidate a rejoint le père à propos de la rafle du Vel’d’Hiv. Ils n’ont toujours rien compris aux outrances et blessures de l’Histoire, à la barbarie nazie et à sa politique indicible de l’extermination méthodique, programmée et cynique de millions d’êtres humains qu’ils considéraient de race inférieure, pour des questions de religion ou de couleur de peau ! Et qu’on ne me dise pas que tous ces crimes barbares ne peuvent jamais se reproduire ! Ah ! bien sûr le programme commence de façon très graduée, pour se faire élire ! Mais déjà, le FN nous parle d’instaurer un  « Ordre des journalistes ». Ça commence toujours par cela : la restriction de penser, de lire, d’écrire et de réfléchir. Ce «  programme » du FN nous propose aussi de trier les êtres humains, entre Français (de souche ?) et étrangers, migrants, et même travailleurs étrangers légaux qui paient leur impôts comme tout le monde, et qui déjà n’auraient plus les mêmes droits ni les mêmes remboursements pour les dépenses de santé ! Ça commence toujours comme ça !

La démocratie est un bien extrêmement fragile, précaire, réversible, toujours, tout le temps, contrairement à ce que pensent nombre de nos compatriotes, notamment les jeunes, pour lesquels les deux boucheries et barbaries mondiales (première et seconde guerre mondiales), commencent à s’estomper dans les mémoires…Vigilance ! Vigilance ! N’oublions jamais les effroyables crimes nazis ! Jamais ! Sur 195 Etats dans le monde, la moitié ont des régimes autoritaires, ou dictatoriaux ! La moitié n’ont pas d’élections libres ! Et ne pensons pas uniquement à la Corée du nord, à la Russie, la Turquie. Il y en a en Europe, et même dans l’UE : la Hongrie, la Pologne…Ces choses là peuvent arriver très vite, et par de votes légaux !!

Vigilance !

La France ne mérite pas de sombrer dans un repli identitaire et xénophobe, mortifère. La France ne peut pas sortir de l’Histoire et du Monde. Elle a besoin de l’Europe, et l’Europe a besoin de la France. La France, c’est aussi la patrie des Droits de l’Homme, qui doit protéger tous ses enfants, de toute obédience, de toute confession, de toute couleur de peau. Ce n’est pas la France de Le Pen, fermée, raciste et discriminante. Et je pourrais aussi dénoncer le pseudo programme, stupide et dangereux, qui ruinerait les Français (sortie de l’euro, de l’UE, enfermement dans nos frontières, taxation des importations qui entraineraient des rétorsions, etc). Or les dictateurs arrivent toujours au pouvoir grâce aux crises économiques et sociales, évidemment, lorsque les populations sont affamées, en colère, et désespérées.

Attention danger ! Souvenons-nous de la belle chanson de Serge LAMA !

Pour la France que l’on connaît, que l’on aime, pour le vivre ensemble des Français, divers mais unis sur des valeurs communes, il n’y a qu’un choix : votons le 7 mai pour Emmanuel MACRON, sans hésiter.

Pour la France, pour l’Europe. Pour nos libertés.

Ne ratons pas l’occasion ; après, il sera trop tard !

Après, c’est toujours trop tard !