Recherche
Calendrier
  • Décembre 2017
    LunMarMerJeuVenSamDim
      
     1 2 3
    4 5 6 7 8 9 10
    11 12 13 14 15 16 17
    18 19 20 21 22 23 24
    25 26 27 28 29 30 31

  • Évènements à venir :
    • Des événements sont à venir, restez en ligne!

Jean MONNET

30 novembre 2008

Au milieu de toutes ces commémorations, ayons une pensée émue pour le 120ème anniversaire de la naissance d’un homme hors du commun : Jean Monnet, un des pères fondateurs de l’Europe.

Né en 1888 à Cognac, Jean Monnet a d’abord été un artisan de la diplomatie multilatérale, en tant que secrétaire de la Société des Nations (l’ancêtre de l’ONU), dans les années 20 et 30. Après guerre, il a été un des artisans de la planification à la française, et donc de la modernisation de la France, car pour lui « la modernisation n’est pas un état de choses, mais un état d’esprit ».

Mais c’est surtout en tant que rédacteur du fameux discours de Robert Schuman, le 9 mai 1950 qu’il va donner la pleine mesure de son talent immense et de sa contribution à la construction de l’Europe.

Grand visionnaire de l’Europe, il est la cheville ouvrière de la réalisation de la CECA (communauté européenne du Charbon et de l’Acier) dès 1951, qui mettait en place une coopération supranationale, entre anciens ennemis, 6 ans à peine après la fin de la guerre. Les 6 pays de la CECA (France, Allemagne, Italie, Belgique, Luxembourg et Pays-Bas) se retrouveront, en 1957, à Rome, pour signer l’acte de création des communautés européennes, le fameux Traité de Rome, dont l’Union européenne est la suite logique.

« Nous ne coalisons pas des Etats, mais nous unissons des hommes ». Cette belle phrase de Jean Monnet résume le projet européen, qui place, les hommes, les citoyens, au cœur. Le rêve de Jean Monnet continue à vivre aujourd’hui : il s’est agrandi à 27 Etats, à 490 millions d’habitants. Il nous a garanti la paix pendant 60 ans. Il nous a assuré le développement et la croissance, en sortant l’Europe de la pauvreté et de la barbarie. Il nous a appris à vivre ensemble.

Jean Monnet  nous a quitté en 1979, mais il continue à vivre dans chacun des Européens.

De tous les « Pères fondateurs » qui ont joué un rôle-clé dans les années 50-60, Jean Monnet, Robert Schuman, Alcide de Gasperi, Konrad Adenauer, Paul-Henri Spaak, les plus grands hommages reviennent à Jean Monnet.

J’ai le plus grand respect, la plus grande gratitude pour ce visionnaire qui écrivait en 1950 un schéma encore d’actualité : « l’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble. Elle se fera par étapes, créant d’abord une solidarité de fait ».