Recherche
Calendrier
  • Août 2018
    LunMarMerJeuVenSamDim
      
     1 2 3 4 5
    6 7 8 9 10 11 12
    13 14 15 16 17 18 19
    20 21 22 23 24 25 26
    27 28 29 30 31  

  • Évènements à venir :
    • Des événements sont à venir, restez en ligne!

“Yes, we can!”

16 novembre 2008

« Il n’y a aucun autre pays sur la terre où mon histoire aurait été possible ».

Barack OBAMA, discours de Philadelphie, 18 mars 2008.

 

4 novembre 2008. Une nouvelle date historique, dont le monde se souviendra.

Un homme de couleur  à la tête de la première puissance mondiale. C’est fait. 48 ans après l’apartheid, 40 ans après les émeutes raciales, l’Amérique l’a fait.

 

Barack Obama a gagné, et de quelle manière ! Avec un taux de participation électorale inégalé depuis 1908 (65%). Avec une victoire écrasante  (plus du double des sièges). Avec le Grand Chelem : Présidentielle + Sénat + Chambre des Représentants, désormais démocrates. Qui dit mieux !

Sans parler de la manière : élégante, professionnelle, argumentée, intelligente, maîtrisée.

Barack Obama n’a pas gagné uniquement parce qu’il est métis, mais parce qu’il est apparu comme le meilleur, le plus convaincant, le plus moderne,  le plus jeune (47 ans !), le plus ouvert sur le monde, le plus en phase avec son pays.

Du coup, on a retrouvé une Amérique qu’on aime, et à qui on doit tout, en Europe surtout.


Mais du coup, notre Europe (et le monde entier) a pris un « coup de vieux », renvoyé à ses propres peurs, ses propres replis, ses propres xénophobies, voire racismes ici ou là…

47 ans ! On l’appelle déjà « le Kennedy noir » !

C’est une onde de choc, et vu tout ce que le monde attend de lui, il ne pourra, plus tard, … que nous décevoir ! Car l’Amérique (et le monde) attend qu’il éradique la crise économique et financière, qu’il règle le problème irakien, qu’il redonne une maison à tous ceux qui l’ont perdue, qu’il assure à chacun, une couverture sociale, etc.. Obama, ce n’est pas Dieu !… Gare à « l’obamania ».

Attention, par exemple, à la tentation du protectionnisme et de l’isolationnisme, récurrente chez les Démocrates…

Mais, ne boudons pas notre plaisir, ne gâchons pas la fête historique.

 

Quel pays d’Europe pourrait, aujourd’hui, en faire autant ? Combien de noirs ou de métis, sont aux responsabilités dans notre « vieille » Europe ? Comme élus, comme grands patrons, comme hauts fonctionnaires ? Combien de maires (je dis Maire, pas Maire-adjoint !) ? Combien de journalistes ?

La France est un des pays les pires dans ce domaine, qu’il s’agisse des personnes d’origine africaine… ou maghrébine… La « diversité » comme on dit, a du mal à s’imposer. Et pourtant, le premier Président du Sénat sous la 5ème République fut un noir, avec Gaston Monnerville, de 1958 à 1968. Il fut, alors, le 2ème personnage de l’Etat…

 

Ce constat vaut aussi pour les …. Femmes. Là aussi, j’ai vraiment honte : 16% de parlementaires femmes. Et combien à la tête de grandes sociétés ? Combien de « Préfètes » ? Sans parler des injustices multiples (30% de salaire en moins à emploi et qualification identiques !!).

 

Donc, merci à Barack Obama pour son succès. Puisse-t-il donner aux autres l’exemple de l’audace, et de la justice, loin de toute « discrimination positive ».

Les Etats-Unis viennent de surprendre le monde. Pour la bonne cause, cette fois.


Qui relève le défi ?