Recherche
Calendrier
  • Décembre 2017
    LunMarMerJeuVenSamDim
      
     1 2 3
    4 5 6 7 8 9 10
    11 12 13 14 15 16 17
    18 19 20 21 22 23 24
    25 26 27 28 29 30 31

  • Évènements à venir :
    • Des événements sont à venir, restez en ligne!

Helmut KOHL est mort. L’Allemagne et l’Europe perdent un très grand Européen qui aura marqué l’Histoire

17 juin 2017

Helmut KOHL est aussi le père de la réunification allemande, après la chute du mur de Berlin en 1989. Il a réussi magistralement à convaincre Russes et Américains de la nécessité de faire une grande Allemagne unifiée. Il sut s’imposer devant tous, ce qui n’était pas évident.

Ce géant, fervent artisan de l’Europe (Traité de Maastricht), nous quitte au moment où Emmanuel MACRON veut redonner du souffle au couple franco-allemand.

Helmut KOHL aura beaucoup œuvré pour le tandem franco-allemand. L’Histoire retiendra, entre autres, cette formidable image, en 1984, de François Mitterrand et Helmut Kohl, se tenant debout, côte à côte, la main dans la main, devant l’ossuaire de Douaumont. Image qui a fait le tour du monde, et qui symbolise le rapprochement des deux premiers pays de l’UE et de la zone euro. Kohl et Mitterrand deviendront même de vrais amis, sincères, ce qui est peu courant en politique. Sans Kohl et Mitterrand, il n’y aurait pas eu l’euro, ce projet d’envergure et bénéfique pour l’Europe, qui mit trente ans avant de devenir réalité. Sans eux, Jacques Delors n’aurait pas été, durant 10 ans, de 1985 à 1995, président de la Commission européenne, ce qui nous a donné, avec l’euro et bien d’autres choses, la plus brillante et efficace gouvernance de la Commission jamais revue depuis.

L’Europe est en deuil, même le monde, face à la perte d’un géant. Il a, selon sa propre expression, « endossé le manteau de l’Histoire ». C’est vrai. Sachons lui rendre hommage, en poursuivant l’aventure européenne, seule gage de paix, de sécurité, et de solidarité. Poursuivons l’œuvre européenne du couple Kohl / Mitterrand. Nous en avons besoin. C’est même une question de survie pour nous, Européens, pour nos valeurs, notre prospérité, notre poids dans le monde face aux géants émergents, d’aujourd’hui et de demain, qui ne nous feront pas de cadeau.

L’Europe reste notre avenir, notre destin, notre ADN. Kohl aura contribué à la développer, l’amplifier, grâce à l’euro. N’oublions jamais qu’il accepta d’adopter l’euro, alors qu’il possédait déjà la première monnaie européenne avec un Deutsche Mark solide et puissant.

Le sillon fut tracé. Nous devons continuer ce chemin d’espoir, au moment où des populistes, des extrémistes, des nationalistes voudraient tout disloquer, nous affaiblir, nous replier sur nous, face aux Américains, aux Chinois, aux Indiens, demain aux Africains.

Helmut Kohl, vers la fin de sa vie politique, certes un peu ternie par un scandale de corruption au sein de son parti politique, la CDU, sut découvrir celle qui allait le remplacer à la tête de la CDU, puis dans le pays. Elle s’appelait Angela MERKEL. Elle veille sur l’Allemagne depuis 3 mandats. Et il est bien probable qu’elle gagnera pour la 4ème fois encore, en septembre prochain, lors des élections allemandes.

Merkel-Macron, après Kohl-Mitterrand ? Pourquoi pas un « vrai » couple franco-allemand qui relance et refonde, enfin, l’Europe ? Pour aller de l’avant et aller plus loin dans l’intégration économique, fiscale et sociale de la zone euro, et si possible de l’UE toute entière.

Après 20 ans de frilosité du « couple » franco-allemand. 20 ans de perdu. Un vrai gâchis.

C’est la meilleure chose que l’on peut souhaiter, et rapidement. Sinon, nous serons laminés.

La mondialisation concurrentielle est irréversible, que cela nous plaise ou pas. Elle se fera avec ou sans nous. Voire contre nous, si nous restons à l’échelle d’Etats-Nations ridiculement faibles et divisés.