Recherche
Calendrier
  • Décembre 2017
    LunMarMerJeuVenSamDim
      
     1 2 3
    4 5 6 7 8 9 10
    11 12 13 14 15 16 17
    18 19 20 21 22 23 24
    25 26 27 28 29 30 31

  • Évènements à venir :
    • Des événements sont à venir, restez en ligne!

Pauvre Allemagne ! Restons solidaires, et luttons contre tout extrémisme nationaliste en développant vite l’Europe unie !

26 septembre 2017

Depuis la seconde guerre mondiale et sa barbarie nazie, l’Allemagne, pour la première fois, voit l’extrême droite revenir dans les urnes, aux élections législatives du 24 septembre 2017. L’impensable s’est produit, alors même que l’Allemagne est le pays qui marche le mieux de toute l’UE, sur le plan économique et de son niveau de vie. Avec près de 13% des voix, l’AfD (Allianz für Deutschland) approchera la centaine de députés au Bundestag. Et ce seront des députés extrémistes « pur et dur », europhobes, racistes, xénophobes, antisémites (le Mémorial juif à Berlin est, pour eux, le « mémorial de la honte » !), et bien sûr anti-migrants. Ils osent même dire « il faut être fier de notre passé » en faisant allusion à la seconde guerre mondiale. Au départ, ce fut un parti de « professeurs », anti-euro à l’origine, obsédé par le souverainisme monétaire et multipliant des recours auprès du Tribunal constitutionnel de Karlsruhe. Puis ce parti n’a cessé de dériver vers l’extrême droite la plus odieuse, haineuse, extrêmement agressive sur le plan verbal, insultant ses adversaires, notamment Madame Merkel. Ce parti a grossi aussi en développant des thèses diverses et mortifères, de plus en plus populistes, à l’instar d’autres pays européens dont la France malheureusement a l’habitude depuis longtemps. Populisme, ultranationalisme et racisme sont le moteur et la matrice de ces hystériques (qu’il faut cesser de traiter de « souverainistes » ou bien alors on ne veut pas comprendre les réels dangers et desseins de ces gens-là !).

Cet événement hautement symbolique, puisque s’agissant de l’Allemagne, qui précisément ne connaissait plus, elle, l’extrême droite depuis 1945, quand la France subit ces idées depuis 30 ans, se produit au moment justement où les extrémistes reculent un peu partout ces derniers mois : en Autriche, aux Pays-Bas, en Belgique, en Italie et en France avec un FN au bord de l’implosion après avoir apporté la preuve lors de la campagne présidentielle 2017 de son incompétence et inaptitude à gouverner.

Dans plusieurs pays de l’UE, et -paradoxe- les plus riches, ces identitaires xénophobes ou hydres fascisantes et dangereuses peuvent sortir ou ressurgir partout, surfant sur la haine du migrant, de préférence noir ou arabe, et sur le repli identitaire censé régler les problèmes, sans oublier un antisémitisme toujours présent malgré les atrocités perpétrées par les nazis.

Cette fois-ci nous sommes prévenus : des extrémistes hystériques (qui n’ont qu’un seul but et ne s’en cachent pas : prendre le pouvoir le plus vite possible !) menacent désormais l’Allemagne, le 1er pays de l’Europe, et un pays de plus en plus puissant dans le monde. Attention, danger comme disait Serge Lama. Même s’ils n’ont fait « que » 12,6% des voix, alors qu’en France on en est entre 20% et 40%, selon les scrutins ! Ce qui d’ailleurs fragilisait notre influence sur la scène européenne…

Nous devons être de moins en moins naïfs. Nous devons lutter pied à pied sur chaque sujet, chaque thématique, chaque «  programme » sur lesquels ces gens-là mentent, truquent (les chiffres), affabulent, manipulent. En France, on a l’habitude depuis des années, avec nos extrémistes de droite… mais aussi de gauche, qui utilisent tous les mêmes recettes, les mêmes mensonges. Voir un Mélenchon avec ses sornettes, ses âneries, ses outrances et ses propos injurieux. Pas de bol : chez nous on cumule nos extrêmes, à droite et à gauche ! Mêmes combats : populistes, nationalistes, xénophobes, europhobes. Avec les mêmes propos haineux, et mensongers. Rappelons la terrible phrase d’un le Pen : « les chambres à gaz sont un détail de l’Histoire »…Parfois aussi ils veulent donner le change…Certains d’entre eux osent même citer Jean-Jaurès ! Alors que Jaurès a justement dit : « le nationalisme, c’est la guerre ! »

Mais le naturel revient vite au galop. Et ces gens-là, haineux, n’ont pas été assez remis en cause, contestés, contredits. Avec souvent des politiciens ou média trop complaisants devant les énormités proférées, réitérées, lors de débats publics. On avait vu aussi une belle démonstration de manipulation, mensonges, xénophobie et cynisme avec Nigel Farage, l’ex-leader du parti extrémiste UKIP, lors du référendum britannique sur la sortie de l’UE.

Il est temps de nous réveiller, de renforcer notre vigilance, de manifester comme l’ont fait nos amis allemands dès dimanche soir devant le siège de l’AfD dénonçant leurs relents de néo-nazisme, puisqu’ils ne récusent même pas la période de la seconde guerre mondiale…

L’Europe (l’UE) est en paix, en démocratie et en prospérité depuis 70 ans. C’est cela qui les gêne, ces identitaires qui ne rêvent que du repli sur soi et du rejet haineux de l’ « autre ».

On ne peut plus rester inerte, laisser se développer ces « nostalgiques » en Allemagne, en France ou ailleurs. On ne peut plus se répéter : « Nous sommes en démocratie, tout va bien. Nos institutions sont solides, pérennes. Ça passera ». Non ! Attention, danger. Hitler a été élu démocratiquement. La démocratie n’est pas irréversible…Jamais. Comme pour le terrorisme, il nous faut réagir, manifester, répliquer, être pédagogique, dénoncer partout leurs mensonges, leur danger, être vigilant. Tous ces extrémistes profitent de nos sociétés démocratiques, de notre liberté, pour accéder au pouvoir. Certains nous « endorment », pour ne pas dire nous « enfument ». Le problème est qu’après, c’est trop tard, ils ne le rendent plus, le pouvoir, ayant assassiné la démocratie en même temps que les citoyens innocents. On passe très vite d’un régime autoritaire, autocratique, à un régime dictatorial voire génocidaire. L’Histoire regorge d’exemples précis, avec un point d’orgue au siècle dernier…On pensait que les Européens étaient « vaccinés », eh bien non, hélas ! Après 70 ans « seulement », comment peut-on oublier l’horreur, la négation de l’Homme ? La déshumanisation totale ? La torture et le cynisme ? Les guerres ?

Cessons de jouer les amnésiques. L’enjeu est trop important. Résistons, tant que nous pouvons le faire, aux fachos de tout poil ! Tout de suite, tout le temps et partout. Ils prospèrent grâce à notre insouciance, nos lâchetés, notre crédulité face à leurs mensonges, leurs manipulations, leurs falsifications. Les fantômes du IIIème Reich ne sont pas complètement morts. En Allemagne comme ailleurs.

Attention danger !

Dans un magistral discours sur l’avenir de l’Europe prononcé aujourd’hui par Emmanuel MACRON à la Sorbonne, on peut y voir un peu d’espoir pour tous les farouches partisans de l’Europe , dont je suis, et reste. Il a proposé énormément de mesures et actions concrètes, dans tous les domaines, pour refonder et relancer l’Europe. J’y reviendrai, naturellement.

Depuis MITTERRAND, on n’avait pas parlé d’Europe comme cela, et de son impérieuse nécessité d’avancer unie face aux géants et défis du Monde. L’avenir dira si cette journée fut historique, si nos grands partenaires acceptent de passer aux actes. J’imagine qu’un tel discours, riche de tant de propositions a été envoyé à Angela MERKEL, voire pré-négocié avec elle, tant il veut relancer un fort axe franco-allemand, pour développer la zone euro, a minima.

Face aux dangers populistes, voici peut-être le retour de la France en Europe, force de propositions. Après vingt ans d’absence, il était temps.