Recherche
Calendrier
  • Août 2018
    LunMarMerJeuVenSamDim
      
     1 2 3 4 5
    6 7 8 9 10 11 12
    13 14 15 16 17 18 19
    20 21 22 23 24 25 26
    27 28 29 30 31  

  • Évènements à venir :
    • Des événements sont à venir, restez en ligne!

AFFAIRE POLANSKI… INDIGNE!

Mais dans quelle démocratie vit-on ?

Je m’indigne, naturellement, du soutien éhonté de nos élites – ou prétendues telles – culturelles ou politiques pour quelqu’un reconnu d’un crime abominable : le viol d’une fillette de 13 ans. Et qui, cerise sur le gâteau, n’assume même pas ses actes en fuyant depuis des décennies la justice de son pays !

Je pose une question au préalable : si le coupable avait été un citoyen lambda, un parfait inconnu, les médias et les élites se seraient-elles indignées de son arrestation ?  Aurait-il reçu autant de circonstances atténuantes ? Donc, c’est bien la notoriété qui prescrit ou absout les crimes ? Honteux ! Et dégueulasse. La victime devient le violeur, ou le pédophile. Et la vraie victime, elle, Samantha Geimer, est pratiquement occultée du débat. Inique, et indécent !

Il y a encore trop de gens, dans notre pays, qui considèrent que les citoyens ne sont pas tous égaux devant la loi, surtout quand ils ont un « passé prestigieux ». L’art, le talent, la notoriété diminueraient donc la gravité des faits ? Lamentable.

Plusieurs intellectuels et artistes du cinéma, et même quelques ministres de la République ( !) ont eu le toupet de défendre l’indéfendable, s’en prenant même à la Suisse, en parlant du « traquenard tendu par la police ». Parce que la police doit prévenir le criminel de son arrivée, à présent ?… Ne bougez pas, on vient vous arrêter !… Et haro sur la Suisse, aussi… Mais bon sang, que pouvait faire ce pays ? Depuis 1997, il y a une convention d’extradition entre la Suisse et les USA. Et le mandat d’arrêt contre Polanski est effectif depuis 1978. Qu’aurait donc fait la France, si les Etats-Unis lui avaient formulé la même demande ? De plus, les « délits sexuels contre les enfants sont imprescriptibles, en Suisse comme aux Etats-Unis ». Par conséquent la date des faits (1977) ne change rien à l’affaire. Et les beaux parleurs le savent bien.

Autre argument : « la victime a retiré sa plainte ». Elle a expliqué pourquoi : elle ne supportait plus le harcèlement des médias, et la paperasserie de la justice ! Elle n’a pas exempté pour autant l’auteur du viol de son crime !

Alors, comme ils n’ont aucun argument, sinon protéger un des leurs au nom du corporatisme, ils retracent toute sa brillante carrière de cinéaste, y compris son enfance malheureuse. Hors sujet. Tout cela ne donne pas le droit de violer, qui plus est une enfant de 13 ans, et de la droguer auparavant. Et de fuir la justice, après ! D’ailleurs, personne n’a trouvé à redire, quand on a arrêté, trente ans après, d’autres criminels, tels Emile Louis, Maurice Papon, Pinochet … Et heureusement !

Le viol est un crime, aussi, pour tout Etat de droit. Et pour tout le monde. En France, on n’aime ni le droit, ni l’Etat. On cherche toujours des petits arrangements pour les puissants. Des circonstances atténuantes. C’est insupportable, pour une des « Patries des Droits de l’Homme ».
Selon que vous soyez puissant ou misérable…

Pour combien de temps, encore ?

6 Réponses à “AFFAIRE POLANSKI… INDIGNE!”

  1. Anton Pensa dit:

    Cher Monsieur,

    Bien vu et bien dit! Le mystère me paraît être le temps qu’un pays (qui m’est bien entendu cher) a mis pour coffrer un homme qui s’y trouve régulièrement et y dispose très officiellent d’une résidence.

    Après l’affaire de l’UBS et la lamentable story avec la Lybie, j’ai l’impression que la Suisse perd la boule. On se demande si, dans un autre sens que le vôtre, on ne doit utiliser les mêmes mots “Elle cherche de petits arrangements avec des puissants (ou des arrogants).”

    Amitiés

    Anton Pensa

  2. B.R. dit:

    Bonsoir,

    Comme dans le droit français autant dans les autres, il y a une “formule essentielle” à se rappeler qui est “la presomption d’innocence” !

    Alors avant les critiques, qu’elles soient émises à l’encontre des pays qui ont participé à l’arrestation de Polanski ou bien à l’encontre de ceux qui “soutiennent” ce dernier, il vaudrait mieux attendre que la culpabilité soit définitivement établie par la justice.

    Merci,

    B.R.

  3. Magali Dubié dit:

    Bonjour Alain,

    évidemment que tu as raison de t’indigner d’un tel amalgame entre justice et célébrité.
    Dans ce type de tragédie, la prescription ne devrait jamais exister même en France. Aux états Unis sur ce type d’affaires les Juges sont d’une autre trempe.
    Cette victime aujourd’hui âgée de plus de 40 ans a retiré sa plainte contre Polanski en début d’année, on peut se demander pourquoi et surtout contre quoi ? Bien sûr que la présomption d’innocence est un principe fondamental monsieur “B.R” et doit s’appliquer en toute circonstance et à tout le monde en pays démocratiques, mais le refus avéré de R. Polanski de se présenter devant le Juge américain ne rassure pas complètement l’opinion. Vous en conviendrez. Polanski devrait s’y soummettre. Il incarne une forme d’autorité, il a fait tourner des enfants régulièrement… Monsieur “B.R” Je travaille dans le cinéma, j’aime les oeuvres et le talent incroyable de Polanski, mais il s’est rendu couplable ( jusqu’à preuve du contraire ) d’un acte indiscible à une époque où soit disant les moeurs étaient pls libérées. Alors oui la classe politique et artistique française défavorable à son extradition, se trompe et en devient indigne…Célébrité ou pas, génie ou pas, un viol ne s’excuse pas….jamais !

  4. Bernard Giroud dit:

    Je comprends , au combien ton indignation.
    L’esprit est prompt mais la chère est faible,il est donc nécessaire, pour notre développement, pour notre propre survie que le législateur ait installé de bons garde fous;
    Permettons donc à celui-ci de faire comme cela lui est demandé, de faire dans le sens de notre intérêt général à tous et dans celui de nos enfants.
    Nous devons vouloir ceux-ci meilleurs que nous, et non pas estropiés pour la vie, ou une partie de celle-ci.

  5. Raphaël Peuchot dit:

    Salut Alain,
    Franchement, il n’y a pas de quoi s’émouvoir de la réaction de Mitterand, ni de celle de Kouchner; on se demande même pourquoi on n’a pas entendu Cohn Bendit … ils ont tous les mêmes affinités qui ne datent pas d’hier paraît-il …
    Ce qui assez consternant en revanche, c’est le politiquement correct absolu ou la stratégie politicienne minable qui consiste à faire entrer ce genre de type dans un gouvernement de droite !
    Toute autre chose : on se voit quand pour évoquer le plateau ?
    Amitiés
    RP

  6. René Cassier dit:

    Alain,
    oui, comme beaucoup j’ai été surpris et même scandalisé en entandant
    les plaidoyers de nos ministres en faveur de Polansky. Dans quel monde sommes nous ? La justice doit s’appliquer à tous les individus. Et la notoriété ne doit pas être un argument pour pouvoir y échapper… je dirais même au contraire.

Laisser un message

*