Recherche
Actualités européennes
  • There are no items in this feed.

Calendrier
  • Septembre 2021
    LunMarMerJeuVenSamDim
      
     1 2 3 4 5
    6 7 8 9 10 11 12
    13 14 15 16 17 18 19
    20 21 22 23 24 25 26
    27 28 29 30  

  • Évènements à venir :
    • Des événements sont à venir, restez en ligne!

Conférence sur l’avenir de l’Europe : c’est parti !

Chose promise, chose due. Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, l’avait promis lors de sa candidature à la présidence de la Commission européenne en 2019. Une fois élue, elle en a fait une priorité de son quinquennat. Malheureusement, la pandémie de Coronavirus est passée par là, ce qui a retardé le lancement effectif de cette opération importante.

Cette conférence, lancée officiellement à Strasbourg le 9 mai 2021 (symbole s’il en est !) durera deux ans pour faire le bilan de 70 ans de construction européenne et surtout réfléchir à l’amélioration de la gouvernance de l’UE, et à des projets nouveaux.

Exercice démocratique s’il en est, d’autant que cette fois, c’est sûr, les citoyens européens pourront y participer et même faire des propositions concrètes. Tout citoyen de l’Union européenne qui le souhaite, sans exception . Du jamais vu si les promesses sont tenues. A noter que cela n’existe pas à l’échelle d’un pays, fut-il pleinement démocratique.

Pour le fonctionnement et les modlités pratiques , une plateforme numérique et multilingue de cette Conférence a donc été lancée officiellement.

Allez-y, vous verrez. C’est simple et convivial.

Il y a trois catégories pour faire vos propositions :

- Assister à un événement

- Partager vos idées

- Organiser un événement

Tout est libre. Chaque citoyen peut cheminer à sa guise sur cette plateforme, sur laquelle il aura en prime toutes les actions faites et les politiques menées par l’Union.

Mais sa nouveauté est qu’elle donne à chaque citoyen la possibilité de s’exprimer, de faire savoir dans quelle Europe il souhaite vivre et de contribuer à façonner l’Europe de demain. On pourra aussi échanger avec d’autres citoyens européens à travers dix thématiques à l’occasion de nombreux événements et débats en ligne. On est vraiment, là, dans un grand exercice de démocratie participative. Cette plateforme est aussi très riche en articles et vidéos.

L’avenir européen est donc, si les citoyens jouent le jeu, dans nos mains : on pourra, durant deux ans, si cela fonctionne, dessiner les contours de ce que sera (devra être ?) l’UE pour les prochaines décennies. Cette plateforme numérique veut être le « cœur battant » de la Conférence avec l’ambition affichée d’associer les citoyens européens aux décisions qui seront prises au terme de la démarche. Avec un débat ouvert et transparent à l’échelle des 27. Tout sera libre : exprimer des craintes, critiquer (de façon constructive, si possible), partager des rêves ou des attentes, dialoguer avec les représentants des Etats, et bien sûr être force de propositions.

Ces propositions seront précisement le point de départ des discussions de panels de citoyens et des séances plénières, lesquelles devront à leur tour formuler des propositions (concrètes et réalisables, si possible).

Cette conférence a pour objectif aussi de faciliter les interactions entre citoyens. Et pour ce faire, il y aura traduction automatique des contributions dans les 24 langues officielles de l’Union.

Le site fonctionnera par thématique. Il y en aura dix, dont une libre puisque chaque citoyen peut proposer un thème, une « autre idée ». Cela est particulièrement intéressant, car vraiment participatif. Les autres thèmes pré-définis sont logiques : changement climatique et environnement / économie plus forte / justice sociale et emploi / UE dans le monde / valeurs et droits, état de droit et sécurité / transformation numérique / démocratie européenne / migration / éducation, culture, jeunesse et sport.

Chacun pourra donc échanger, commenter et proposer sur chacun de ces sujets, c’est déjà pas mal. Il y a de quoi faire ! Heureusement que l’on aura deux ans pour y travailler !

Pour participer c’est simple : il suffit de créer un compte sur la plateforme. L’inscription se fait en quelques minutes et seule une adresse mail est nécessaire. Certaines informations complémentaires (âge, nationalité, etc) ne sont pas obligatoires. Ce compte permet ensuite d’accéder aux différentes fonctionnalités, comme l’abonnement à la newsletter.

Vous pourrez également vous inscrire à n’importe quelle conférence (en visio) organisée en France sur un de ces dix thèmes sélectionnés. Vous pourrez à votre tour créer votre propre événement, qui sera inscrit sur la plateforme, et en faire la promotion auprès des autres internautes. Vous pouvez faire des propositions ; si quelqu’un a déjà eu la même idée que vous, vous pouvez retirer la vôtre et soutenir la proposition déjà formulée, et interagir en ligne. Tout est interactif.

Pour déposer vos contributions, c’est on ne peut plus simple : futureu.europa.eu. Il vous faudra lire aussi « la Charte de modération ».

Je trouve cette initiative de la Commission européenne, très soutenue par le Parlement européen, fort intéressante. C’est un exercice de démocratie participative grandeur nature, puisque ouvert à 450 millions d’Européens. Unique au monde, mieux et plus simple que les pétitions !

A l’heure où nos démocraties (pas seulement européennes) s’interrogent, sont en souffrance, parfois en colère et restent inertes, même hélas lorsqu’elles sont attaquées ou dénigrées, face à la montée continue des extrêmes (plus de droite que de gauche), à l’explosion du populisme, du cynisme, de la démagogie et des fake news, l’Union européenne nous propose, dans ce long exercice, de redonner la parole au citoyen, directement.

Et il est très dommage que les médias français n’en parlent pas du tout ! Même sur cela, ils sont passés à côté ! Alors que l’on a là une opération inédite et peut-être exceptionnelle, qui contredit tous les eurosceptiques qui serinent à l’envi que cette Europe n’est pas démocratique, que « Bruxelles » impose tout…Et aucun « responsable » politique n’en a parlé, évidemment.

Par contre, le Commissaire européen Margaritis Schinas, vice-président de l’exécutif européen, chargé de la promotion du mode de vie européen, en a parlé, lui, et dans des termes pour le moins étonnants, vous jugerez vous-même !! Voici mot à mot ce qu’il a déclaré publiquement, lors d’une conférence tenue le 31 mai dernier : «  Ce serait un échec si cette conférence n’était qu’une occasion de plus où Bruxelles parle pour Bruxelles. Elle devrait au contraire être l’occasion de lancer un véritable débat avec la population authentique, les véritables personnes, et non avec les personnes à l’intérieur de la bulle de Bruxelles. Cette conférence est une occasion de sortir de Bruxelles » N’en jetez plus ! J’ai rarement entendu un Commissaire européen s’exprimer avec une telle franchise, ils sont plutôt adeptes d’un langage diplomatique, feutré…Il a aussi appelé tous les secteurs de la société à se joindre au débat : partenaires sociaux, autorités régionales, parlements nationaux, agriculteurs, étudiants, etc… Puisse-t-il être entendu !

Il reste à souhaiter, vraiment, que cette conférence fonctionne, que les citoyens se mobilisent vraiment et qu’il n’y ait pas de supercherie (mais je suis confiant). Le succès de cette conférence dépendra de nous, citoyens, elle sera ce que nous en ferons, finalement.

L’avenir est entre nos mains pour faire évoluer notre Europe.

Ne ratons pas le coche.

Laisser un message

*